La cuisine avec du vin pour plus de saveur

Les vins

Il n’est pas nécessaire de cuisiner avec le même vin que celui du repas, mais il faut le boire. Les qualités du mauvais vin seront accentuées par le processus de cuisson. À l’inverse, un meilleur vin ne fera pas nécessairement un meilleur plat par défaut, car beaucoup de ses subtilités se perdent ou se modifient au cours du processus de cuisson.

Il faut absolument, éviter les vins de cuisine qui sont dans les supermarchés. Il a été constaté que certains contiennent des ajouts inutiles de sel, de sucre et même des conservateurs, pour faire des économies il n’est pas pratique comme le vrai vin. Lorsque le vin cuit, ses sucres et ses acides se concentrent. Dans les plats salés, évitez les rouges « confiturés » et les blancs non séchés, qui peuvent devenir sirupeux et déséquilibrés.

Les vins

Les vins rouges ou blancs secs sont les meilleurs pour la cuisine dans la plupart des applications, bien qu’il y ait des desserts qui nécessitent du vin doux. Recherchez en particulier ceux qui sont moyennement corsés à corsés, avec une bonne acidité et peu ou pas de chêne. Les vins très boisés peuvent devenir amers à la cuisson.

Cuisiner avec du vin blanc

Considérez le vin blanc comme un complément aux agrumes ou aux bouillons légers. N’ayez pas peur des vins très croquants, car leur éclat est généralement bienvenu dans le plat final. De plus, le fait de remplacer le vin rouge par du vin blanc dans les ragoûts et les braisés peut alléger le plat.

Comme le prouve la fondue, le vin blanc se marie bien avec les produits laitiers. L’utilisation du vin à la place de tout ou partie du vinaigre dans les sauces classiques au beurre blanc et à la béarnaise les rendra moins acides et plus complexes. Le vin ajoute également de la profondeur et réduit la richesse des sauces à base de crème. Vous pouvez même essayer de fouetter un peu de vin blanc dans vos œufs brouillés ou votre omelette avant la cuisson.